Prochaine étape GoT… 23 mars 07 !!

C’est fait, nous connaissons enfin le lieu et la date de notre prochaine étape gourmande, il s’agira de L’Arnsbourg (3*) à Baerenthal, pour le dîner du vendredi 23 mars.

Eric s’est chargé de l’organisation, nous serons 6 ou 7 (Fred s’étant à nouveau désisté).

Inutile de vous dire que notre impatience est grande, notre appétit déjà en éveil.

Certes la route sera longue (+ de 500km depuis Paris) mais quand on aime, on ne compte pas…

Rendez-vous sur ce blog pour un compte-rendu détaillé bien entendu.

GoTiquement vôtre,

Laurent

Publicités

Michelin 2007

Petite synthèse sur la parution du Guide Rouge millésime 2007 :

Sont récompensés :

Pic : reçoit sa troisième étoile et de fait, Anne-Sophie Pic devient, à 37 ans, l’unique femme triple étoilée de France. Amplement mérité au vu d’un dîner vécu le soir de France-Brésil en juillet dernier. Seul bémol, une carte assez chère, trop chère pour un 2 étoiles à l’époque mais qui devrait se trouver plus en phase avec ce troisième macaron.

Consécration suprême pour Pascal Barbot de l’Astrance à Paris. A 34 ans, 3 étoiles : un message fort donné par le Guide qui touchera l’ensemble des cuisiniers de cette génération qui privilégie une cuisine moderne, créative proposée dans un restaurant à taille humaine où la convivialité et les plaisirs de la table sont à l’honneur.

Passage aux 3 étoiles également pour le Pré Catelan, le Meurice et Jacques Lameloise en Saône-et-Loire. Concernant le Meurice, ce n’est pas une surprise au vu de la qualité de la cuisine. Cela confortera malheureusement sa direction dans les prix proposés, déjà excessivement élevés pour un 2 étoiles parisien.

Parmi les 4 tables qui recoivent une 2ème étoile : le Clos des Sens à Annecy. Voilà une magnifique récompense pour un cuisiner extraordinaire : Laurent Petit. 2 repas en 1 an m’ont tout simplement ébloui par tant de talent et savoir-faire. Un cadre, une ambiance, un service, une cuisine affichant une réelle authenticité. A refaire dès qu’une opportunité se présente…

Sont rétrogradés :

Deux établissements que l’on pensait indéboulonnable perdent leurs 3ème étoile : Taillevent (en place au sommet depuis 1973 tout de même) et Le Cinq. Ce qui montre la probable volonté du guide rouge à vouloir rajeunir ses étoiles et raviver le gout de la controverse.

Concernant le Cinq, cette mauvaise nouvelle s’ajoute aux départs 2006 (E. Bernardo), aux rumeurs de départ du chef en 2007, … Espérons que ces quelques turbulences ne soient que passagères et que cette table réellement magique retrouve un niveau à la hauteur de l’endroit et de son service.