GoT à Séville #1

Dîner du jeudi 17 janvier 2008 chez San Fernando 27

Soleil bien présent, ciel bleu dégagé, température clémente et orangers à perte de vue … Bienvenue à Séville !

Du 17 au 20 janvier, pour ce déplacement de 4 jours organisé dans le cadre d’un séminaire et donc professionnel, avec Xavier, Guillaume et Laurent V, nous serons 3 de GoT à tenter l’une ou l’autre expérience gastronomique.

Alors vous me direz, Séville = La Alqueria = second restaurant d’el Bulli ? On vous répond oui mais non… car fermé de janvier à mars… aaarggghh.

Dès l’annonce de la destination, on s’était déjà pourtant préparé, entraîné comme jamais afin de vivre (enfin) une expérience chez Ferran Adria. Certes, la carte d’Alqueria propose les créations du restaurant de Rojas avec 2 ans de décalage, mais vu qu’on galère depuis des années pour réserver le moindre couvert, on n’aurait pas fait la fine bouche…

Espoirs à nouveau déçus donc, place aux plans B, C, D…

Nous nous sommes dès lors rabattus sur 2 adresses qui semblaient faire l’unanimité sur différents sites webs espagnols : San Fernando 27 et El Komo.

Ce premier post concerne notre dîner du premier soir, chez San Fernando 27.

Nous serons une belle tablée, car Julien et Sabine, déjà présents au déjeuner de Noël chez Gagnaire seront de la partie ainsi que que la « petite dernière », Marine, qui pour son byzuthage nous gratifiera du post sur El Komo (à lire très prochainement).

On nous annonçait San Fernando 27 comme l’une des meilleures tables de la ville dans le registre cuisine moderne et créative, qu’en est-il au final ? Comme dirait François Simon, vérifions cela dans l’assiette !

Huître

Foie d’Oie                                                                                                                                         En terrine, confiture de Coing et Poussières de céréales

Poêlée de calamars
Encre de seiche, Chou-fleur et Oeuf à basse Température

Langoustine et Saint-Jacques
Pôelées, Crème et Émulsion de Chardonnay

Risotto de Truffe Blanche
Courgette et Parmesan Reggianno

Lotte                                                                                                                                               Rôtie, avec son foie, Légumes croquants, sauce d’agrumes

Chevreuil
Rôti au Poivre, Potiron, Pâte de Châtaigne, Réduction de Tempranillo

Sélection de fromages espagnols

Biscuit à l’anis
Crème Estragon, de Caviar de Roses, Glace au Romarin et Citron

Une cuisine bien réalisée, bien travaillée, beau visuel.

Les assiettes sont goûteuses, mettant en scène de bons produits et assurant de belles cuissons. Quelques originalités au niveau des associations et textures mais rien d’exceptionnel cependant non plus (en dehors du prix vraiment petit petit pour le menu dégusté – 54€ !!).

Superbe carte des vins, bien branchée sur le vignoble espagnol, notre choix se portera sur les 5 bouteilles suivantes :

– Champagne, Delamotte, Blanc de blanc

– Belondrade y Lurton 2005,  100% Verdejo

– Chardonnay Milmanda, Torres, 2003

– Rioja, Alta, Gran Reserva 904, 1995

– Vega Sicilia, Tinto Valbuena 5°, Ribeira del Douro, 2002

On s’est fait plaisir… l’addition s’élevera finalement à moins de 100 euros par personne.

Quelques mots sur le cadre : très agréable, contemporain et accueillant, belle petite ambiance.

Côté service, assurément le point faible, plein de bonne volonté certes mais pas trop efficace, beaucoup d’hésitations, surprenantes d’ailleurs pour un restaurant de ce niveau. La gentillesse du personnel est cependant présente et suffit à nous faire passer une très belle soirée.

Au final, une bonne cuisine, de bons vins, un cadre à la hauteur et un service pouvant mieux faire, tout de même une bonne adresse à noter sur Séville.

La suite : déjeuner chez El Komo, place au CR de Marine…

GoT

4 commentaires

  1. pour le même prix de menu, à Bordeaux, vous avez… ben…euh… pas grand chose…, enfin pas tout ça (le risotto a l’air divin), mais il parait ki zon moins de charges…

  2. Hi Laurent!

    Ah, this both looks and sounds nice. How was the quality of the white truffles?

    -17 PG0204 :o)

    Have a great Monday!

    Trine

  3. Hey Trine !

    Actually, it was more a risotto with a white truffel oil then with white truffles slices… but we couldn »t complain looking to the price :o)

    -16 now :o)

  4. Salut!
    A propos d’huitres, je suis just de retour de Nouvelle-Caledonie!
    Comme d’habitude j’y ai deguste des huitres de Dombea (le village ou elle sont elevees!)
    Une rarete, je vous assure!
    Belles photos!
    Robert-Gilles

    http://shizuokagourmet.wordpress.com/


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s