GoT à Séville #2

Déjeuner du samedi 19 janvier 2008 chez El Komo

« Bizuthe Marine au rapport avant lundi minuit ! »
 
Comme je tremble devant les représailles des gastrotteurs en cas de non respect du gage, voila ma prose…
 
Komo, Séville : Design & Gourmandise

Si on cherche la traduction du mot ‘Komo’ en français, mon traducteur favori me répond ‘komo’. Dit autrement : chacun sa définition.
 
Samedi 10h workshops … 11h encore… 12h présentations toujours…  comment on traduit ‘komo’ en anglais? 13h15 … bientôt l’heure, 13h30 taxi… 13h45, une rue à sens unique, des immeubles en brique, le soleil partout, et le komo?
Porte vitrée, mur gris, lettres verticales en acier brossé : KOMO. C’est bien là…

 

Il faut attendre 14h? Non entrez, sourire chalereux, soyez les bienvenus!
Découvrez : à droite la cuisine, derrière la baie vitrée on s’active : un groupe franco belge qui les fait démarrer plus tot.

‘Cette table vous convient?’ Au beau milieu de la salle, on ne profitera pas des banquettes cuir blanc au dossier raide ultra haut.
Pour nous, les chaises laquées blanc, sorties de l’univers de Stark. Tables carrées, verre dépoli. Les sets et seviettes noirs coton rappellent le mur central, anthracite aux motifs noirs (c’est mode non?).

 

Musique Costa Ricaine, vous aimez ? Il faut aller la chercher sur place.
Allez, tout cela est prometteur, apéro Espagnol !
– Tiens, on a vue sur la cuisine;
– Tiens, nous on lui tourne le dos, mais on la voit grace au jeu de miroirs…bien vu !
 
Le Komo est à nous, encore trop tôt pour les andalous. Menu dégustation pour tous, le chef a même fait sa sélection de vins pour accompagner les mets. On a envie de suivre ses conseils.
 
Et commence la valse des plats et des vins, la carte en espagnol nous laisse la surprise. Le service toujours souriant, difficile la communication en franglaispagnol…

 

La satisfaction de la tablée n’échappe pas à notre serveuse… Tiens, qui avait remarqué ce risotto de citrouille au menu? Surprise du chef !

 

Quelques tables se sont remplies, et à la nôtre la discussion s’anime : déluge d’arguments entre les fans du tartare de boeuf, les fêlés du thon mi cuit et autres amateurs de poulet arômes agrumes et sauce cumin.
Tout le monde est d’accord, on se régale ; le chef observe, encore une surprise: thé vert en guise de trou normand, avant d’attaquer la dernière ascension… coulant au chocolat noir, glace coco.


 
Déjà 16h, les gastrotteurs félicitent le chef italien en cuisine, café, taxi… tiens on était proche d’un quartier d’affaires… 16h30 suite des conférences… Mmm c’était bien le Komo !
 
Marine

ps) GoT dit :

1/ Merci Marine !

2/ Amis lecteurs : l’affaire du siècle cette adresse : 52 euros le menu avec les vins !!  5 vins différents et donc 5 verres… :o)…. A nouveau encore un excellent moment, des plats créatifs, bien réalisés et savoureux, un vrai plaisir encore supérieur que chez San Fernando 27 deux jours plus tôt … bref, un final en beauté. Olé.

3 commentaires

  1. Quelle prose !!! bonne recrue chez les GoT, je vote OUI. Photos toujours superbes et un Italien qui cuisine en Espagne, çà donne plutôt bien (surtout photos 4/5, ovni gourmand, miam).
    52 € vin compris, ça laisse indécemment rêveur…

  2. Eh oui Walter, prose féminine et de talent que veux-tu…

    J’ai été bluffé par cette adresse, ouverte assez récemment, on a pris vraiment bcp de plaisir, pour un prix dérisoire. Une vraie découverte.

    Avec Guillaume, on a rencontré le chef en fin de repas, personnage super sympa, il avait remarqué notre « intérêt » pour la cuisine, était curieux et demandeur de notre feedback, notamment par rapport à San Fernando 27, jeune chef super sympa. Une belle affaire.

  3. « KOMO » en japonais voudrait dire « incorrigible »!
    Robert-Gilles

    http://shizuokagourmet.wordpress.com/


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s