Ze Kitchen Galerie : on/off

Drôle de journée hier.

Un déjeuner « improvisé » à la Kitchen Galerie : appel vers 10h30, pas de souci pour une table pour 2, cool alors…

N’ayant emporté mon Lumix, je n’aurai malheureusement pas la joie de pouvoir immortaliser les plats dégustés… et pourtant, encore un excellent repas, peut-être l’un de mes tous meilleurs.

Avec mon invitée, on se faufile dans la carte du jour (rappelons qu’il existe l’affaire du siècle avec ce déjeuner à 39€ pour entrée/plat/dessert dans un étoilé Michelin sur Paris…) et on en ressort avec un menu dégustation à 76€ – 7 services, presque fait sur mesure vu que nous avons composé par nous mêmes le menu sur base d’un certain nombre de plats figurant à la carte.

Quel bonheur, quelle cuisine, quel talent… Je ne cesse de le répéter mais la cuisine de William Ledeuil reste l’une des plus étonnantes, savoureuses et uniques qu’il soit de trouver sur Paris.

Ayant acheté récemment l’ouvrage culinaire « Les couleurs du goût » de William Ledeuil (plus tout jeune mais tellement intemporel – je parle de l’ouvrage… qui date de 2004), voilà qu’il me vient l’idée de prolonger le plaisir de ce déjeuner par la réalisation de quelques recettes, improvisées ou strictement reproduites, le soir même à l’occasion d’un dîner que je devais réaliser chez moi.

Après cette vision « on site » de ZKG, je me retrouve quelques heures plus tard en cuisine pour enfin m’essayer à la cuisine de ZKG. Livre de recettes grand ouvert sur le plan de travail, je décide de reconduire l’une des recettes mot pour mot, tandis que j’en compose 2 autres en piquant quelques réalisations dans plusieurs recettes (ne disposant pas de tous les ingrédients nécessaires).

Au final, cela donne cà. La cuisine de ZKG « off site », on s’est plutôt régalé… merci Monsieur Ledeuil !

En première entrée, un bar mariné, condiment mangue et gingembre (page 15 :o)

Très intéressant, les associations fonctionnent bien, nécessite un bar de toute première fraîcheur (merci à mon poissonnier…), ça explose en bouche, un rien trop puissant pour moi, nécessite de l’ajustement tant on est sur le fil du rasoir avec des produits pour lesquels une maîtrise du dosage est essentielle.

Ensuite, on sort un peu des recettes du livre avec une semi-improvisation de brochette de Saint-Jacques et citronnelle, mousseline artichaut/citron vert.

 

Plus facilement réalisable, la recette des composantes se trouve dans le livre mais sur des plats différents, je tente donc une association de ces composantes. Le résultat est très correct, assez original, la citronnelle parfumant la chair des St-Jacques juste comme il faut, bonne association avec le condiment artichaut/citron vert.

Et enfin, totale improvisation avec ces filets de solettes, condiment  prune/tarama et roquette/wasabi.

Unanimité sur ce plat : les 2 condiments fonctionnent à merveille, parfaite association avec les solettes d’une fraîcheur exemplaire.

Pour accompagner ces quelques plats, tout d’abord un champagne La Closerie, Les Béguines, Brut Nature de J. Prevost, vigneron à Gueux. Vineux à souhait, il vire légèrement vers l’ambré, beaucoup de matière, fumé, un champagne comme je les aime.

Pour suivre, un vin d’un vigneron que m’a fait découvrir San lors de notre dîner aux Ambassadeurs : un fief Vendéen de chez Thierry Michon, Domaine Saint-Nicolas, Le Haut des Clous, 2003, assemblage chenin-chardonnay. Un vin fabuleux, issu de la culture biologique, étonnant, riche, gourmand qui se développe avec le temps et mérite un petit carafage (se trouve notamment chez Lavinia).

Enfin, on a terminé par un petit plateau de fromages qu’a accompagné un Petalos del Bierzo 2006 : un rouge espagnol (région de Leon), monocépage (Bierzo) que j’ai découvert lors d’un repas à l’Air du Temps en mars dernier, très intéressant, sur le fruit avec des notes animales, de cuir, relativement puissant, du pur plaisir en bouche (se vend sur le site de la Buenavida).

Belle journée donc, 2 repas aux couleurs de la Kitchen Galerie, de bons vins, que demander de plus…

Laurent

4 commentaires

  1. Depuis le temps que je lis des critiques plus que positives sur ce restaurant, il va falloir que j’y mette un pied !
    et pouf ! voilà Gastros on Tour dans mes liens😉
    à très bientôt
    Aude

  2. En effet Aude, un incontournable !! Moi je sens que je ne vais pas tarder à visiter Le Trianon, sa veranda, son parc et tutti quanti… :o)

    Merci pour le lien.

    Au plaisir,

    Laurent

  3. ben dis donc, on s’y croirait ! Le restaurant GoT, c’est pour quand ? va falloir se surpasser le 10 Mai… L’assiette de la solette, c’est Bernardaud ?

    bravo , @ bientôt
    walter

  4. Bonjour Walter, et merci :o)… on s’amuse comme on peut comme tu le vois :o)

    Pas Bernardaud non, il n’est mentionné aucune marque au verso… trouvées par hasard dans un magasin de vaisselle proposant grandes marques ainsi que quelques « affaires »…. n’ai pas hésité.

    C’est dans un mois bientôt le 10 mai… keep the pressure :o)


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s