Des classements, encore des classements…

En moins de quelques semaines sont apparus deux nouveaux classements de restaurants :

– le San Pellegrino World’s 50 Best Restaurants

– le Fine Dining Survey 2008 d’Opinionated About Dining, classement des 100 meilleurs restaurants d’Amérique du Nord et Europe

Le premier est communiqué chaque année à même époque et est la résultante des votes d’un panel de spécialistes, journalistes et critiques.  Ce classement paraît dans le magazine anglais Restaurant.

Le second est à l’initiative d’un passionné (Steve Plotnicki) qui a lancé depuis quelques temps une enquête sur le web où chaque internaute, passionné, gastronome, amateur ou professionnel, peut s’inscrire et évaluer les restaurants qui y sont répertoriés. Contrairement au World’s 50 qui se veut « mondial » mais qui dans son palmares n’affiche aucun restaurant asiatique (ce qui paraît effectivement incroyable et pose une réelle question de crédibilité quand on sait que le Michelin salue 191 étoilés rien qu’au Japon… ), le petit guide OAD de Steve reconnait « ne couvrir » que l’Amérique du Nord et l’Europe.

Intérêt pour l’internaute qui participe à l’enquête OAD : il recevra un exemplaire du guide gratuitement à son domicile, ce qui m’est arrivé semaine dernière. Pas très épais, on n’y recense « que » 100 tables, mais de qualité sur la forme et sur le fond (tarif normal du guide sans participation à l’enquête : 6,95$). Pour y participer et/ou le commander, c’est ici. Et le verdict est intéressant.

Je ne vous imposerai pas une relecture du classement des World’s 50, vous pouvez la retrouver en suivant ce lien. Mes seuls commentaires (en dehors de la couverture soi-disante mondiale déjà évoquée) sont les suivants :

– Intéressante progression des quelques tables contemporaine ou de cuisine « progressive » – nouveau terme fort usité : noma (n°10, +5), L’Astrance (n°11, +10), Alinéa (n°21, +15). On constate que les tables réputées d’avantage pour leur assiette et leur modernité/créativité gagnent le devant de la scène : l’école espagnole est plus que jamais présente même si le classement d’El Poblet à la 66ème place semble aberrante.

– Le classement incompréhensible de L’Arnsbourg (n°73) ou Roellinger (n°86)… no comment…

– La présence du Chateaubriand à Paris (n° 66) : rien à dire sur la cuisine ni le talent de l’équipe et la démarche assumée par cette adresse. Mais la retrouver devant les tables ci-dessus et de fait devant des Laurent Petit au Clos des Sens ou Kitchen Galerie en France, des Air du Temps ou In de Wulf en Belgique, sans parler d’un Thierry Marx ou les 2 étoilés de Reims qui n’apparaissent nulle part, c’est à n’y rien comprendre.

Je me suis dès lors amusé à comparer les 2 classements, sur les 50 premières places, en rappelant toute fois que le classement de Steve et ses internautes ne concernent principalement que les US et l’Europe; voici ce classement par points (je vous passe les détails du calcul des points) :

116pts Troigros, FR

115pts Bras, FR

114pts The Fat Duck, UK / L’Arpège, FR / Pierre Gagnaire, FR

113pts Urasawa, US

112pts El Bulli, ES / L’Astrance, FR

111pts L’Arnsbourg, FR / The French Laundry, US

110pts El Poblet, ES

109pts La Calandre, IT / Les Ambassadeurs, FR / Oud Sluis, NL / Jean-Georges, US / Manresa, US

108pts Etxebarri, ES / La Broche, ES / Le Louix XV Ducasse, FR / Mugaritz, ES

107pts L’Ambroisie, FR / Per Se, US

106pts El Celler de Can Roca, ES / Noma, DK / Alinea, US / McCrady’s, US

105pts Arzak, ES / La Pergola, IT / Minibar, US / Splendido, US

104pts Taillevent, FR / Roellinger, FR / Auberge de L’Ill, FR / Hof van Cleve, BE / Can Faber, ES / Ledoyen, FR / Providence, US / Sushi Yasuda, US / Le Bernardin, US

103pts Comme Chez Soi, BE / Elkano, ES / Lameloise, FR / Bouley, US / Hatfield’s, US / Kuruma Sushi, US / Masa, US

102pts Le Bristol, FR / Guy Savoy, FR / Marc Veyrat, FR / Craft, US / Marinus, US /

Si les 2 classements ne sont donc pas totalement comparables sur leur réalisation et couverture (bien plus large aux US évidemment chez OAD avec des tables moins connues et réputées plébiscitées par une majorité d’internautes US), sur l’Europe, et à l’exception de quelques tables comme Le Meurice, Le Cinq ou Berasategui qui n’y figurent pas, je ne peux m’empêcher de me sentir plus proche et rassuré par le classement de Steve.

Parce qu’il est basé sur des retours « du terrain » donnés par des gens comme vous et moi ? Ou parce qu’il est (pour le moment) dénué de tout enjeu commercial et économique que l’apport d’un sponsor pourrait peut-être dénaturer ? Ou les 2 ? Chacun se fera son propre avis mais le mien est fait… :o)

Laurent V

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s