La Bigarrade

Déjeuner du mercredi 17 décembre 2008

Voilà des mois que j’essaie de visiter cette adresse pour dîner. Mais devant le nombre de demande de réservations, il faut s’y prendre à l’avance, des semaines, voir des mois et à l’arrivée, toujours aucune visite depuis le début de l’année. C’est un rien plus simple au déjeuner. Et c’est pourtant complet chaque midi également. Pourquoi tant d’engouement ? La réponse est simple : parce que cette table fait figure d’exception à Paris.

Enfin en ce mois de décembre, ca y est, j’y suis pour déjeuner et vais pouvoir goûter à la cuisine de Christophe Pelé, ancien chef du Royal Monceau.

L’adresse est cachée dans une rue du 17ème, près des Batignolles, le parking du marché non loin tombant à point nommé car il faut avouer que trouver une place n’est pas chose aisée dans le quartier.

A l’intérieur, on découvre une petite salle confortable au cadre moderne et épuré, 20 couverts, une cuisine ouverte permettant de voir le chef à l’oeuvre, un service jeune et communiquant volontiers avec sa clientèle, et last but not least, des tarifs défiant toute concurrence : un premier menu Déjeuner à 35 euros et un second à 45 euros pour une séquence de 10 services, non, on ne rêve pas.

Car on n’est pas dans l’à peu près, dans le vite fait mal fait. Chaque plat servi, chaque dégustation se révèle pointue, précise, c’est propre, goûtu et rondement cuisiné.

Des cuissons parfaites pour des produits de grande qualité. Une cuisine centrée sur le produit, magnifié par quelques accompagnements de bon goût dans une présentation contemporaine et épurée.

Le principe des menus s’inspire de ce que fait un peu Pascal Barbot à L’Astrance : pas de carte, pas de menu figé, on annonce un tarif et un nombre de plats, le contenu suivra la saison et les produits qu’aura décidé de mettre en valeur le chef en ce jour (il semble que les tarifs soient plus élevés le soir, j’aimerais pouvoir vous le confirmer un jour…).

Aussi à peine le cap franchi d’une dégustation de foccaccia et d’huile d’olive qu’arrivent les premières mises en bouche : il ne me fallut pas plus de temps pour tomber sous le charme de cette adresse et comprendre son succès.

La suite ne sera qu’un enchainement de plats savoureux et brillamment réalisés, on valse sur une Saint-Jacques crue en tartare relevée d’un jus de pomme, on s’esclaffe de bonheur devant un bar cru mariné, on glisse sur une crème de topinambours et poutargue de thon, on jubile sur la cuisson d’une lotte dans toute sa splendeur ou d’une volaille fondante à souhait.

Quelques fromages pour suivre …

L’atterrissage se fait tout en douceur avec 3 pré-desserts légers et onctueux suivis d’un dessert au chocolat absolument divin.

Et on finit sur quelques mignardises, au cas où il vous resterait encore un peu de place…

Et tout cela, en effet, pour 45 euros / couvert. Incroyable non ?

Côté carte de vins, peu fournie (2 pages A4), mais proposant des flacons de qualité à tarifs corrects (j’ai noté un Gourt de Mautens rouge pour ma prochaine visite).

Bref, après l’Agapé, voici mon 2ème coup de coeur Parisien. A consommer sans modération.

Laurent V

3 commentaires

  1. après un premier essai raté en novembre, réservation pour début février, le soir…

    ça promet!

    bonnes fêtes.

  2. Oui, forcément avec des assiettes pareille on en salive tout de suite ! Bordeaux aurait bien besoin d’un Bigarrade ou d’un Agapé…

  3. > Chrisos : L’attente est longue mais patience sera récompensée…

    > Walter : des idées ?🙂 – on pourrait y aller lors de l’une de vos prochaines visites sur Paris ?


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s