GoT à l’Agapé

Dîner du vendredi 14 novembre.

Aaahh cela faisait longtemps. Trop longtemps que GoT ne s’était « officiellement » réuni. De beaux rendez-vous gourmands éparpillés ci et là, il y en eut, certes, mais depuis Savoy (toujours pas en ligne d’ailleurs, je profite de l’occasion pour demander sollenellement à une âme charitable de m’écrire ce #$!!@&!! de post), plus rien à se mettre sous la dent.

Mais l’envie était là et aussitôt l’idée lancée, on fut rapidement d’accord pour planifier un repas en novembre, et l’Agapé fut finalement choisi. Nous serons 6 pour ce repas : Laurent L, Xavier, Nico, Stéphane, Guillaume et Laurent V.

20h pétantes, nous arrivons au compte-goutte et prenons place à la table ronde en milieu de salle. Après 5 repas depuis début septembre, on se sent un peu comme un habitué ici et les échanges avec Laurent Lapaire et Olivier Lefranc témoignent d’un certain rôdage : verre de blanc à l’aveugle (un cheverny 2006 dont Olivier a le secret) pour l’apéro, hop, hop, hop, c’est parti.

A peine le temps de finir ce premier verre que nous sommes au complet et pouvons démarrer les festivités : carte blanche pour tout le monde, tandis que je m’accorde quelques instants (de grande concentration car on ne rigole pas avec cà) pour consulter le livre de cave.

Ce soir, envie de découverte, envie de sortir de l’ordinaire, envie de dénicher quelques flacons atypiques afin de varier les plaisirs. Après quelques échanges avec Laurent Lapaire, le choix est fait, les festivités peuvent commencer :

– Domaine du Mazel, cuvée les Lèches 2006, vin d’Ardèche

– Le S, Ampelidae, 2006, Vin de Pays de la Vienne

– un pinot blanc 2005 de Bourgogne (si si, ca existe)

– un Saint-joseph 2006 de chez Dard et Ribo

– un Rasteau Gourt de Mautens 1999 de chez Jerôme Bressy (découvert chez Patrick Chazallet dans l’un de ses posts lu le jour même – le hasard fait parfois bien les choses…)

– Les Sybarites 2003, Domaine Les Mille Vignes, Fitou de chez Savary et Guérin

Seul hic dans cette histoire, nous avons oublié nos appareils photo et un appareil de fortune emprunté 2h avant nous sert de témoin à cette soirée, on fera avec les moyens du bord.

Mise en bouche : Crème de topinambour, cacao

Pour suivre un plat « signature » : Noix de veau fumée, crue, vanille

Foie gras poêlé, mousseline de pommes

Saint-Jacques, chou-fleur, émulsion chorizo

Crème de céléri, bulle de persil

Sole, poireaux, émulsion huitres

Canard, tubercules, jus court

Une sélection de fromages

Un regard qui en dit long, un silence religieux, un geste souple et maîtrisé : silence on sert. Les carafes sont magnifiques, souvent à l’image des vins qu’elles accueillent.

Vers 23h, avant de poursuivre sur les desserts, Guillaume doit malheureusement nous quitter, il nous apprend qu’il a une … raclette qui l’attend. Pas facile tous les jours la vie d’artiste…

Entre temps, les bouteilles défilent et se rassemblent sur un coin de table. Vin de la soirée : évidemment le Rasteau, mais le Mazel, L’Ampelidae et les Sybarites avaient fière allure également, pour des tous petits budgets.

Les desserts arrivent ensuite…

Il n’y pas de bonne soirée GoT sans bons digestifs… nous ne ferons pas taire l’adage une fois de plus.

1h30 du matin, eh oui, déjà… nous quittons les lieux non sans remercier l’équipe de l’Agapé et les féliciter pour l’excellent moment vécu et partagé. Une table qui propose une cuisine maintenant bien rôdée, affichant sa propre identité, centrée sur une qualité de produit et cuisson irréprochable. Mais leur talent est aussi de mettre un accent fort et volontaire sur les vins, jouant tantôt à l’aveugle, tantôt avec une carte riche en beaux, très beaux flacons.

Qu’il était bon de se retrouver…

GoTiquement vôtre,

Laurent V

Un commentaire

  1. Salut,j’ai visité ce restaurant il y a quelque temps…
    http://pititigurmet.blogspot.com/2008/06/lagap.html
    j’ai beaucoup aimé ce déjeuner, votre plat « Crème de céléri, bulle de persil » m’a rappelé l’entrée que j’avais pris, Velouté de racines de persil et son écume de feuilles de persil.
    Je trouve votre blog très bien, j’aimerais avoir aussi un group gastronomique, chose un peu difficile pour moi à Madrid, ou il y a plein de bons restaurants mais un peu chers par rapport au salaires espagnoles à mon avis, et avec mes amis, pas trop interessées à tout ça.
    Bonne continuation.
    Hasta luego.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s